Om ...

Recevez gratuitement


Je pratique le Yoga
×

Je pratique le Yoga

YOGA TISSIMO .fr



Je pratique le Yoga



YogaTissimo
Recevez gratuitement : 'Je pratique le YOGA'

Nom :
*Nom d'utilisateur :
*Adresse de courriel
Format de réception : HTML Texte pur
Nouvel utilisateur : Ré-expédier le courriel de confirmation :
* Indique un champ requis
Attention, consulter votre boîte email, éventuellement le dossier spam.
Auteur : krishnadas
Article ID : 84
Public : Default
Version 1.00.08
Date de publication: 06/12/2014 09:00:00
lectures : 1040

Jour 4

Trois types de professeurs, trois types d'élèves


Le monde est une illusion et la physique quantique le dit aussi. Les Yogis pensent qu'en réalisant le Soi, on arrive à comprendre ce concept. Le changement est un processus lent, il permet de détacher l'égo, et seulement après on voit en l'autre, une part de soi même. Cette démarche de Sadhana nous permet d'en prendre la direction et de faire émerger le Sattva.

Les trois gunas : Rajas, Tamas et Sattva sont en toutes choses, dans notre corps physique, dans notre mental, dans la nature. Et tout le temps il faut regarder les Gunas et vérifier lequel est prédominant, les regarder sans se culpabiliser. Il est aussi bon de vérifier quel type de Gunas est prédominant dans notre professeur, il est préférable d'avoir un professeur de Yoga Sattvique.

Dans le fanatisme on voit aussi le type de Gunas présent : Rajasique. Dans les religions c'est aussi le cas, et de fait on voit des religions qui excluent les autres. Ce n'est pas la religion qui est mauvaise, mais plutôt l'usage qui en est fait. S'abandonner au Divin est une chose très positive à condition de ne pas rejeter ceux qui ne pensent pas comme nous.

Les étudiants

Étudiants Sattviques

  • Type poudre à canon. L'étudiant est prêt, l'âme est mature, et l'âme est très évoluée. Ces élèves là n'ont pas beaucoup de travail à faire pour qu'ils atteignent l'illumination (ou si vous préférez dieu). Ils sont venus dans ce monde pour aider, pour faire un peu de ménage, en nettoyant les consciences. Exemples : Swami Sivananda, Ramakrishna.

  • Type bois sec. Pour essayer d'allumer un feu avec du bois sec, le feu prend vite, mais il y a encore du travail à faire. Ils voient très rapidement la vanité du monde. Ils ont deux qualités Viveka qui est le discernement et Vairagya l'absence de passion. Ils ne sont pas trompés par leur professeur, et voient très rapidement à qui ils ont affaire et repèrent rapidement s'ils sont Sattviques, Rajasiques ou Tamasiques.

Étudiants Rajasiques

  • Bois Mouillé. Ils n'aiment pas la discipline, ils parlent mais ne réalisent pas par des actions les conseils qu'ils prodiguent. Dans ce cas, il faut qu'ils restent auprès d'un professeur Sattvique.

Étudiants Tamasiques

  • Bois vert. Ils n'ont pas la volonté de se développer, de travailler sur eux. Ils sont trop imprégnés par des réincarnations qui les ont fait souffrir. Ils remettront tout en question, et ils ont un intérêt pour la magie noire, éventuellement la drogue et aux substances.

Les professeurs

Professeurs Sattviques

  • Type A. Les professeurs les plus élevés, mais sont très difficile à comprendre. Ces maîtres de la conscience demandent à leurs disciples de faire le travail de communication. Ils sont détachés des critiques et des louanges, ce sont des critères très importants. Aucun louange, aucune critique malveillante ne peuvent les affecter, parce qu'ils ont cesser de s'identifier à leur corps et à leur esprit.

  • Type B. Ils ont fait l'expérience de la paix intérieure mais n'ont pas encore réalisé le soi. Ils doivent et peuvent travailler avec leurs élèves. Les qualités de ces professeurs c'est qu'ils ont étudié les écritures et qu'ils sont établis en Brahman. Leurs expériences extérieures est qu'ils correspondent aux messages des écritures : « tu es Cela », « je suis Brahman ».

Professeurs Rajasiques

  • Ils jouent un peu avec les émotions des gens, et l'égo n'est pas tout à fait mûr, de fait ils font un show plus qu'un cours discipliné. Ils recherchent l'attention des autres, transcender l'égo demande une certaine souffrance et une implication. Ils s'habillent d'une manière extravagante, vêtements flamboyants pour hypnotiser les fans, ils essaient de berner l'humanité, ils s'efforcent de contrôler les gens, ils font les choses de manière théâtrale. Ce professeur ne pratique pas il prêche. Souvent les leaders religieux formels, avec leurs coiffes et leurs attributs pompeux, appartiennent à cette catégorie.

Professeurs Tamasiques

  • Il faut les fuir le plus rapidement possible, car ils plongent dans la magie noire, ils sont pervertis, rien de Sattvique la dedans.

Conclusion

Bien entendu, lorsque l'on veut s'associer à la lumière, il faut choisir un professeur de qualité. Mais, il ne faut pas pour autant juger et rejeter, mais plutôt regarder de manière bienveillante, et surtout choisir le bon professeur pour soi, en fonction de son état de départ.

0
Version imprimable Envoyer cet article à un ami